Aidez-moi svpppp

#1
Bonjour,
Je suis actuellement en 2eme année de Bts par corespondance et je dois faire un développement structuré sur : la survie de la réussite d'une organisation repose sur l'adéquation aussi parfaite que possible de ses composantes internes avec son environnement. Dans ce cadre, la flexibilité est devenue un facteur clé de succès.
Pouvez-vous m'éclairer car je vois pas ce que je peux dire mis à part que les entreprises doivent s'adapter en fonction de son environnement et elle doivent toujours innover...
Merci d'avance pour vos réponse
 

xcalyxx

Moderator
Membre du personnel
#2
Re : Aidez-moi svpppp

Bonjour,
Je suis actuellement en 2eme année de Bts par corespondance et je dois faire un développement structuré sur : la survie de la réussite d'une organisation repose sur l'adéquation aussi parfaite que possible de ses composantes internes avec son environnement. Dans ce cadre, la flexibilité est devenue un facteur clé de succès.
Pouvez-vous m'éclairer car je vois pas ce que je peux dire mis à part que les entreprises doivent s'adapter en fonction de son environnement et elle doivent toujours innover...
Merci d'avance pour vos réponse
Je ne sais pas si cela peut t'aider, mais j'ai pensé à ca.



La survie de la réussite d’une organisation est la pérennisation. La pérennisation désigne la capacité d’une entreprise à durer dans le temps.
Pour durer dans le temps, l’organisation doit être flexible.
La flexibilité désigne la capacité d’une organisation à anticiper et donc à prévoir les évolutions de son environnement.

Problématique : Quels sont les éléments clés qui permettent le développement et la pérennisation d’une organisation ?


I L’interaction de l’organisation et son environnement.

L’organisation et son environnement sont en interaction.
C'est-à-dire que l’organisation et son environnement influence de manière positive négative directement ou indirectement l’organisation et réciproquement.
En effet, l’environnement est souvent instable car évolutif il est également complexe car il est composé de composantes internes et externes d’où cette interaction.

1) Les parties prenantes internes et externes de l’organisation.


Les parties prenantes internes regroupent tous les partenaires internes de l’organisation tels que : les syndicats de salariés, les salariés (dirigeants, cadres, exécutants).

Les parties prenantes externes de l’organisation désignent les concurrents e l’organisation ainsi que les clients, les fournisseurs…

II Stratégie et innovation : facteurs clés de succès ?



L’entreprise doit participer au développement commercial de ses produits d’après 4 étapes.

- Connaître le marché.
- Mettre en œuvre sa stratégie commerciale.
- Adapter et faire des prévisions de ventes.
- Fidéliser la clientèle.


Pour que l’organisation obtienne un avantage concurrentiel, elle met en place une stratégie.
La stratégie représente à l’origine un terme militaire pour désigner le fait de coordonner et diriger l’ensemble des troupes en vue de préparer une guerre.
En terme managérial, la stratégie désigne l’orientation la mission générale, la raison d’être d’une organisation. En clair sa finalité.

Pour être pérenne, une organisation doit se fixer des objectifs à plus ou moins moyen et long terme en accord avec sa stratégie et sa finalité.
Pour cela, l’organisation essaye d’avoir un ou plusieurs avantages concurrentiels. En effet, pour obtenir cet ou ces avantages concurrentiels, les organisations développent une nouveauté grâce à l’innovation, les coûts, la qualité du produit et le site de recherche et développement.

Plus le produit sera non substituable et difficile à reproduire avec d’autres options, plus il fera la différence aux yeux des clients ce qui engendra un avantage concurrentiel à l’organisation.
Mais ce n’est pas tout, il faut également que l’organisation connaisse son marché en collectant des informations sur son marché mais également l’analyser en terme de clients, directs, indirects, potentiels et en terme d’environnement externe avec les concurrents par exemple.
Quand le projet est viable, l’organisation peut faire des prévisions de ventes.
Si les ventes sont bonnes, l’organisation toujours dans un souci de pérennisation devra fidéliser ses clients en organisant des actions de fidélisation et leur rentabilité.
Mais aussi en évaluant la qualité du service après vente (SAV) ou en réalisant des enquêtes d’actions.

III Diriger c’est formaliser, décider et surtout contrôler.


Un bon dirigeant fixe, coordonne, décide, choisi, et contrôle.
Pour contrôler, la gestion de son entreprise, il faut identifier les indicateurs de performance et construire des tableaux de bords mais aussi analyser les coûts des centres de hautes responsabilités.

Contrôler c’est :

- Identifier les critères de performance d’un service, d’une activité, d’un centre de responsabilité.
- Identifier les facteurs de la performance (motivation, rentes…)
- Réaliser et analyser un tableau de bord.
- Gérer la trésorerie.

VI Les composantes de l’environnement de l’organisation.


Pour analyser l’environnement d’une entreprise on peut utiliser l’analyse PESTEL (politique, économique, socioculturel, technologique, environnemental, légal).
Pour produire, les organisations se basent sur cette analyse pour produire propre et avec les textes juridiques en vigueur.


Conclusion : (Pour la conclusion tu peux pour l’ouverture de ton développement parlé de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse qui à explosé et donc polluée l'environnement).



Voilà j’espère que ça pourra t’aider.
 
Dernière édition: