Besoin d'aide: La fixation des prix dans le transport routier.

#1
Bonjour,

Je suis actuellement en Terminale STG Mercatique et pour mon sujet d'étude (pour le bac) j'ai choisi "La fixation des prix dans le transport routier de marchandises".
J'avais pensé à prendre comme problématique "Comment les transporteurs routiers fixent-ils leurs prix?" Est-ce une bonne problématique?
Ensuite, je ne sais pas du tout comment organiser mon plan (faut-il que je fasse une partie théorique et une autre où je m'intéresse spécifiquement à une entreprise?) Je suis preneuse de toutes les idées, alors allez-y!
Et si jamais vous avez des documents susceptibles de m'interesser pour mon sujet, je suis également preneuse.

Merci
 
#2
Besoin d'aide: La fixation des prix dans la transport routier.

Salut Elo26 :wink2:,

dans le transport routier, trois vecteurs influent les prix. D'abord, la quantité car logiquement, pour un transporteur, transporter 33 palettes coûte moins cher que d'en transporter 5. Donc logiquement, les prix sont dégressifs en fonction des quantités. Exemple : Paris-Valence, 1 palette 300€, 2 palettes 500€. C'est d'ailleurs comme qu'on a vu apparaitre un nouveau métier : les groupeurs qui achètent en gros pour baisser les prix. Exemple : le groupeur a un client qui doit envoyer une palette et un autre client idem pour le même trajet. Il achète les 2 à 500€ et propose à ses clients un coût à 275€. Lui a gagné 50€ et ses deux clients ont gagné chacun 25€. Le deuxième vecteur est le type de marchandise. Le transport de palette est assez conventionnel avec le barème dégressif mais dès que tu t'attaques à du pulvérulent (comme du sable par exemple) cela devient plus compliqué. Dans ce cas, le pulvérulent se calcule sur un forfait définie à la base par le service commercial de l'entreprise. Exemple : si un transporteur veut pénétrer le marché de l'envoi de lait, il va négocier des prix très bas avec ses clients pour les faire remonter par la suite, souvent sous l'effet de dumping (vente à perte). Enfin, le troisième vecteur est le type de trajet car si certains trajets sont ultras rentables, d'autres sont ultra déficitaires. Exemple : Lyon Paris qui est un axe hyper utilisé alors que l'axe Limoges Clermont beaucoup moins. Donc si tu souhaites une marge brut à 10% et que tu gagnes 30% dans le premier cas, il ne faut pas que tu perdes plus de 20% sur le second :wink2:.
 
Auteur Ca peut vous intéresser Forum Réponses Date
BTS Transport – Autres épreuves professionnelles 0

Ca peut vous intéresser