IUT : Une réussite en danger !

#1
J'ai deja posté un sujet dans une autre rubrique, mais vu le nombre de réaction (0), je me permets de laisser un message ici (c'est un sujet d'actualité après tout !)

Voilà 42 années, 42 brillantes promotions portées par différents diplômes reconnus par le monde professionnel. Ces formations, considerées comme les plus proches du monde professionnel, sont plébiscitées par les chefs d'entreprises.

La principale raison? Une formation complète alliant savoir universitaire et savoir faire professionnel, tout cela en étant très encadré. Les étudiants doivent effectuer deux stages en 2 ans, ils effectuent des projets en relation avec une entreprise et l'établissement et sont tenus d'être présents a tous les cours.Cela permet aux diplômés d’IUT d’être rapidement opérationnels et aussi d'avoir une bonne capacité d’évolution.

Cependant, la LRU (Loi de réforme des Universités) va arriver à grand pas et bien qu'elle soit une bonne chose, les universités ont besoin d'un GROS coup de pouce pour être comparable au niveau d'excellence des Universités Anglo-saxonnes, par exemple.

La LRU, pour résumer, souhaite copier adapter le principe de l'IUT et le transmettre aux autres Universités. Jusqu'ici, pas de problème, c'est une belle reconnaissance du travail effectué par tous les directeurs, chefs de département et personnels qui ont construit cette réussite .

Sauf que les directeurs d'IUT (pour schématiser) qui nous représentent façe au gouvernement sont las des négociations entreprisent il y'a presque 6 mois et qui n'ont abouti sur ... aucune proposition concrète de la part du gouvernement et de ses Paroles, paroles, paroles, on fonce donc droit vers la mort des IUT.

Au départ, le gouvernement proposa de nous retirer le "fléchage", subvention du gouvernement versée directement aux IUT, mais depuis Juin, aucune compensation ne nous a été offerte. Désormais, nous devrons négocier notre budget avec notre université de réference (tutrice), retirant un peu d'autonomie aux IUT.

Concrètement, pour résumer, voici les conséquences de la LRU sur les 116 IUT de France :

    * Baisse du budget ->  Baisse des enseignements coûteux (TD en groupe) et hausse du nombre d'amphi ou suppression du cours -> Diminution des connaissances des étudiants ainsi que du suivi -> Baisse des investissements des entreprises (elles ont de - en - intérêt à dépenser de l'argent pour une formation de - en - complète/efficace) -> Baisse du budget -> ...
    * Baisse du budget plus important dans l'IUT X que dans l'IUT Y ->  Ecart du "niveau" d'enseignement puisque diminution de certains cours -> Écart de la valeur du Diplôme entre les étudiants sortant de l'IUT X et ceux de l'IUT Y -> Fin du Diplôme NATIONAL -> fin de la reconnaissance de ce diplôme par les entreprises.
    * Fin du système de "département", chaque formation faisant partie intégrante d'un département quasi autonome au sein de l'établissement (avec un chef de département, du personnel attitré, des administratifs, un projet et un suivi particulier de PROXIMITE, qui disparaitra donc.
    * L'IUT est un des derniers services publics, ouvert à tous, revenus modestes compris (environ un tiers des étudiants sont boursiers), ce qui offre une formation complète accessible à tous et permettant ainsi de grimper des étages grâce à  cet ascenseur social.
    * Les IUT seront au même niveau que les universités alors qu'ils étaient jusqu'alors considérés comme une composante bien définie et donc bénéficiaient d'une autonomie nécessaire au bon fonctionnement.



Ce qui est en train de se passer et très grave, pour l'avenir des IUT (DUT, Licence pro, master...) et j'ai l'impression que cela passe au dessus de bon nombre d'étudiant (ex étudiants, étudiants actuel, lycéens...)

J'espere que posté ici, mon message va avoir plus d'impact !

Vous pouvez signer la pétition : http://www.iut-fr.net/petitions/?petition=2
 
#2
oui mais pour moi personnellement , sachant que je ne suis pas en IUT ...ça ne me stresse pas , aprèsje ne sais pas où sont les étudiants en IUT pour réagir ...
 
M

Maxou78

Guest
#3
A croire que seul l'enseignement privé est la solution pour un enseignement de qualité (école de commerce & coe). Nous globalement à Paris Descartes on a pas trop à se plaindre même si les locaux sont pas tout jeunes, les tables, chaises et matériel informatique sont de qualité et les profs présents.
Je n'avais pas encore entendu parler de cette réforme sur l'IUT avec la LRU , je pensais même à l'inverse: avec la LRU, les budgets pour les facs allaient augmenter.
J'ai l'impression que tout le système scolaire public français se dégrade petit à petit ... quand on voit l'employabilité de qqlun qui sort d'un master de fac ou d'une école de commerce, c'est déprimant. Bref, tous en ESC.
 

ken

New Member
#4
Vidéos réalisées par le département SéRéCom de l'IUT de Tarbes dans le cadre du mouvement des IUT.

http://fr.youtube.com/watch?v=SQqlYyAXbfI

http://fr.youtube.com/watch?v=Mm8_a_iBLpU

Cela resume assez bien la situation future de nos IUT !
Je poste ici car j'ai l'impression que les médias ne retranscrivent pas ou très peu le mouvent de tous les IUT de France qui est pourtant réél !
 
#8
ken link=topic=92201.msg1056506#msg1056506 date=1227615390 a dit:
J'ai deja posté un sujet dans une autre rubrique, mais vu le nombre de réaction (0), je me permets de laisser un message ici (c'est un sujet d'actualité après tout !)

Voilà 42 années, 42 brillantes promotions portées par différents diplômes reconnus par le monde professionnel. Ces formations, considerées comme les plus proches du monde professionnel, sont plébiscitées par les chefs d'entreprises.

La principale raison? Une formation complète alliant savoir universitaire et savoir faire professionnel, tout cela en étant très encadré. Les étudiants doivent effectuer deux stages en 2 ans, ils effectuent des projets en relation avec une entreprise et l'établissement et sont tenus d'être présents a tous les cours.Cela permet aux diplômés d’IUT d’être rapidement opérationnels et aussi d'avoir une bonne capacité d’évolution.

Cependant, la LRU (Loi de réforme des Universités) va arriver à grand pas et bien qu'elle soit une bonne chose, les universités ont besoin d'un GROS coup de pouce pour être comparable au niveau d'excellence des Universités Anglo-saxonnes, par exemple.

La LRU, pour résumer, souhaite copier adapter le principe de l'IUT et le transmettre aux autres Universités. Jusqu'ici, pas de problème, c'est une belle reconnaissance du travail effectué par tous les directeurs, chefs de département et personnels qui ont construit cette réussite .

Sauf que les directeurs d'IUT (pour schématiser) qui nous représentent façe au gouvernement sont las des négociations entreprisent il y'a presque 6 mois et qui n'ont abouti sur ... aucune proposition concrète de la part du gouvernement et de ses Paroles, paroles, paroles, on fonce donc droit vers la mort des IUT.

Au départ, le gouvernement proposa de nous retirer le "fléchage", subvention du gouvernement versée directement aux IUT, mais depuis Juin, aucune compensation ne nous a été offerte. Désormais, nous devrons négocier notre budget avec notre université de réference (tutrice), retirant un peu d'autonomie aux IUT.

Concrètement, pour résumer, voici les conséquences de la LRU sur les 116 IUT de France :

    * Baisse du budget ->  Baisse des enseignements coûteux (TD en groupe) et hausse du nombre d'amphi ou suppression du cours -> Diminution des connaissances des étudiants ainsi que du suivi -> Baisse des investissements des entreprises (elles ont de - en - intérêt à dépenser de l'argent pour une formation de - en - complète/efficace) -> Baisse du budget -> ...
    * Baisse du budget plus important dans l'IUT X que dans l'IUT Y ->  Ecart du "niveau" d'enseignement puisque diminution de certains cours -> Écart de la valeur du Diplôme entre les étudiants sortant de l'IUT X et ceux de l'IUT Y -> Fin du Diplôme NATIONAL -> fin de la reconnaissance de ce diplôme par les entreprises.
    * Fin du système de "département", chaque formation faisant partie intégrante d'un département quasi autonome au sein de l'établissement (avec un chef de département, du personnel attitré, des administratifs, un projet et un suivi particulier de PROXIMITE, qui disparaitra donc.
    * L'IUT est un des derniers services publics, ouvert à tous, revenus modestes compris (environ un tiers des étudiants sont boursiers), ce qui offre une formation complète accessible à tous et permettant ainsi de grimper des étages grâce à  cet ascenseur social.
    * Les IUT seront au même niveau que les universités alors qu'ils étaient jusqu'alors considérés comme une composante bien définie et donc bénéficiaient d'une autonomie nécessaire au bon fonctionnement.



Ce qui est en train de se passer et très grave, pour l'avenir des IUT (DUT, Licence pro, master...) et j'ai l'impression que cela passe au dessus de bon nombre d'étudiant (ex étudiants, étudiants actuel, lycéens...)

J'espere que posté ici, mon message va avoir plus d'impact !

Vous pouvez signer la pétition : http://www.iut-fr.net/petitions/?petition=2
J'avais entendu parler de cette réforme. Je suis un peu inquiète dans le sens où je suis actuellement étudiante à l'IUT de Quimper (à distance), je paye une formation plutôt chère (3500 euros). J'ai un peu peur qu'on ne reconnaisse plus mon diplôme si les IUT disparaissent !
 

ken

New Member
#10
majü link=topic=92201.msg1066770#msg1066770 date=1230055075 a dit:
courage dans cette lutte !
Deux mois plus tard, la lutte continue !!!!!!!! (et oui malgré la faible médiatisation... merci les médias libres et indépendants :closedeyes: )

Le gouvernement joue très clairement le pourrissement de la contestation dans les IUT !

Et bien il en est rien !! Les étudiants IUT-iens sont toujours en actions !! Et ils ont été rejoints par les universités (aujourd'hui une quarantaine sont en grèves) et les IUFM. Ces derniers protestent contre la masterisation des concours de l'enseignement (passer le CAPES, CAPET... à bac+5).

Autant dire que s'est tout le monde de l'éducation qui est mobilisé : lycéens, étudiants en DUT, en licence, en master, en doctorat, enseignants du primaire, du secondaire, du supérieur ! Bref de la maternelle à l'université le mouvements est réel !
 
#11
Vraiment cette LRU c'est n'importe quoi ! :tickedoff:

Ils cherchent quoi à la fin ? A ce que tout le monde soient obligé d'aller dans les Grandes Ecoles pour avoir un diplôme reconnu ? Et les personnes qui n'en ont pas les moyens alors ? Et le choix dans tout ça ? Et la diversité des diplômes et études ? Est-ce qu'ils se rendent compte de se qu'il font aux jeunes ? Moi par exemple, j'hésite même à poursuivre mes études pour arriver au métier qui me plait, à cause de tout ça. Ce n'est pas normal !

Franchement, entre la réforme à bac+5, la suppression des IUFM, la menace sur les IUT... ils vont trop loin :tickedoff: :mad: :knuppel:
 
#12
LILYB link=topic=92201.msg1087345#msg1087345 date=1236979144 a dit:
Vraiment cette LRU c'est n'importe quoi ! :tickedoff:

Ils cherchent quoi à la fin ? A ce que tout le monde soient obligé d'aller dans les Grandes Ecoles pour avoir un diplôme reconnu ? Et les personnes qui n'en ont pas les moyens alors ? Et le choix dans tout ça ? Et la diversité des diplômes et études ? Est-ce qu'ils se rendent compte de se qu'il font aux jeunes ? Moi par exemple, j'hésite même à poursuivre mes études pour arriver au métier qui me plait, à cause de tout ça. Ce n'est pas normal !

Franchement, entre la réforme à bac+5, la suppression des IUFM, la menace sur les IUT... ils vont trop loin :tickedoff: :mad: :knuppel:
Je pense que la seule formation qui vaut vraiment le cout d'être suivie est le BTS, en initial ou en apprentissage car il lie theorie et pratique. Maintenant il ne faut pas être naif. Il y a des secteurs qui recrutent plus que d'autres quelque soit la formation suivie. Si j'ai fait un Bac S ou STI, je m'orienterais d'avantage dans le batiment ou geni civil ou l'informatique...des metiers qui recrutent quoi.
Si j'ai fait un BAC STT, plus faire les metiers du transport, de la finance ou de l'informatique. désolé de ne mettre en valeur que ces deux bacs.

Ce qui est dommage c'est qu'il y a encore des formations qui marchent. Des formations quo offrent des débouchés. Si l'IUT meurt en France, il n'y aura plus que le BTS. Perso ca me fait peur. Ca sera comme dit plus haut, l'education a deux vitesse. Pour les riches et pour les pauvres.
 

ken

New Member
#13
EXZEMA link=topic=92201.msg1091401#msg1091401 date=1238231376 a dit:
Ce qui est dommage c'est qu'il y a encore des formations qui marchent. Des formations quo offrent des débouchés. Si l'IUT meurt en France, il n'y aura plus que le BTS. Perso ca me fait peur. Ca sera comme dit plus haut, l'education a deux vitesse. Pour les riches et pour les pauvres.
Malheureusement, en étant un minimum lucide, on observe que c'est déjà le cas. Les BTS ont une image qui se détériore, en particulier les "généraliste" comme MUC ou NRC (je parle du secteur que je maitrise). En IUT on échappe à cela, et oui les IUT conservent une bonne image, mais jusqu'a quand ?
Je crois donc que pour les BTS, il va etre necessaire de travailler cette image. C'est indispensable.

Concernant les IUT, ben on en est toujours au même point : Aucune avancée ! Beaucoup de blabla, des réunions... mais toujours rien.
 
#14
ken link=topic=92201.msg1091464#msg1091464 date=1238245562 a dit:
Malheureusement, en étant un minimum lucide, on observe que c'est déjà le cas. Les BTS ont une image qui se détériore, en particulier les "généraliste" comme MUC ou NRC (je parle du secteur que je maitrise). En IUT on échappe à cela, et oui les IUT conservent une bonne image, mais jusqu'a quand ?
Je crois donc que pour les BTS, il va etre necessaire de travailler cette image. C'est indispensable.

Concernant les IUT, ben on en est toujours au même point : Aucune avancée ! Beaucoup de blabla, des réunions... mais toujours rien.
Je ne comprends pas.

Il est vrai, qu'il y a franchement des BTS à eviter, tels que BTS action co ou BTS force de vente. La formation du BTS est assez lourde en quantite de travail. Il y a autant d'heures de cours qu'au lycée sans compter le travail à la maison. Puis pour beaucoup, il faut en plus travailler à coté pour faire rentrer des sous sous. Tant qu'a faire deux ans de sacrifice autant que ce soit dans un BTS qui assure un débouché, même si ce sont des BTS reputés difficiles. Je pense au BTS compta par exemple.

Je sens déjà quelqu'un qui me dira, il n'y a pas de BTS plus facile que les autres. Moi j'ai mon avis la dessus mais bon ça c'est un autre débat.
 
#15
ken link=topic=92201.msg1091464#msg1091464 date=1238245562 a dit:
Malheureusement, en étant un minimum lucide, on observe que c'est déjà le cas. Les BTS ont une image qui se détériore, en particulier les "généraliste" comme MUC ou NRC (je parle du secteur que je maitrise). En IUT on échappe à cela, et oui les IUT conservent une bonne image, mais jusqu'a quand ?
Je crois donc que pour les BTS, il va etre necessaire de travailler cette image. C'est indispensable.

Concernant les IUT, ben on en est toujours au même point : Aucune avancée ! Beaucoup de blabla, des réunions... mais toujours rien.
C'est malheureusement vrai. :blush:

Sinon, en ce qui concerne vitre situation dans les IUT, c'est consternant que rien ne bouge. On a la confirmation, si besoin était, qu'on a vraiment un gouvernement de M :spam1: qui ne pense qu'à lui. :tickedoff: :tickedoff:
 
#17
Velsatis63 link=topic=92201.msg1091594#msg1091594 date=1238278249 a dit:
je dirais juste que je ne comprends pas pourquoi on considère le bts compta comme un bts difficile.
Je suis d'accord.
Un BTS est un BTS. Ils donnent tous le niveau bac+2 et ne sont pas plus difficiles les uns que les autres. Chacun a sa spécialité et c'est tout.
 

ken

New Member
#18
LILYB link=topic=92201.msg1091595#msg1091595 date=1238278643 a dit:
Je suis d'accord.
Un BTS est un BTS. Ils donnent tous le niveau bac+2 et ne sont pas plus difficiles les uns que les autres. Chacun a sa spécialité et c'est tout.
Exactement ! Moi je peux trouver un BTS très difficile, mais toi le trouver facile. Tout dépend de la spécialité et de l'attrait que tu as pour cette formation.
 
#19
ken link=topic=92201.msg1091596#msg1091596 date=1238279465 a dit:
Exactement ! Moi je peux trouver un BTS très difficile, mais toi le trouver facile. Tout dépend de la spécialité et de l'attrait que tu as pour cette formation.
Tout à fait.
Tu es en AD, ta spécialité c'est la communication et l'organisation (entre autres) et si tu es en Compta c'est compta. Maintenant si on n'aime pas la compta ou si on a du mal avec ben faut pas faire ce BTS là.
 
#20
ça n'est pas pour rajouter mon grain de sel mais je trouve que le bts VPT est un des plus difficiles. Mais un éléve diplomé d'un bac PRO compta trouvera le bts compta facile que s'il va dans un bts informatique par exemple. Je pense que ça dépend des études faites au lycée et aussi de bien choisir son orientation.
 

Ca peut vous intéresser