Je vis un enfer depuis un mois ! A qui m 'adresser ?

#1
Coucou

Vous le savez peut-être si vous avez lu mes messages dans le topic à tous les désepérer en recherche d'avenir.

Je suis apprentie Pâtissière et mon métier me plaît, cependant, je vis un enfer depuis un mois. Une jeune m'a menacé avec un couteau de tour qu'elle m'a pointé au niveau du cou. J'ai réagi en avertissant formateur et la direction du CFA. La jeune à été renvoyée sur le champs et n'est plus acceptée sur le dispositif de formation trop dangereuse pour les autres et inconsciente de la gravité de ses actes. Depuis ce temps, un autre jeune ne cesse de me harceler moralement avec des termes "Poucave" "Pookie range tes dents" "Ferme ta gueule face de mouton" se charge de me crier dans les oreilles le plus fort possible jusqu'à me faire très mal aux tympans" me crache dessus, me provoque et vient même salir mes productions lors du travail comme jeter les ingrédients que je venais de peser, m'injure sur mon physique, me provoque pour me faire réagir dans l'unique but que je me fasse virer, critiquer mon travail et venir le saccager. Les formateurs voient bien, mais n'agissent pas vraiment. J'ai manqué 3 jours à causes de ces agissments qui me fatigue ! J'ai un certificat médical. J'ai haussé le ton hier, lorsque je faisais mes pesées parce qu'un jeune immature n'a pas autre chose à faire que de balancer de la levure à la figure pour m'humilier et me rabaisser.

Sachant que je me suis déjà plainte un fois d'une personne qui à été renvoyée. Là je me plains une seconde fois, mais à qui m'adresser pour que je puisse finir ma formation sereinement ? Je ne tiens pas à supporter ceci plus longtemps, et je veux que ça cesse.

Je pensais m'adresser directement au CNASEA, organisme qui rénumère notre formation, je pourrais aussi en parler à la direction de l'organisme qui nous a recruté pour celle-ci, mais vais-je passer pour quelqu'un qui n'est pas capable de s'intégrer ? J'attends vos conseils, je souhaite prendre une décision réfléchie qui ne portera pas atteinte à ma formation.
 
#2
salut,

ta situation es compliquée. c'est souvent la personne qui l'ouvre malhereusement qui prend tout. tu ne peux pas changer de centre de formation (meme si tu aurai l'impression de fuir le probleme cela te permettrai de finir la formation dans laquelle tu te sent bien).

bon courage
 
#3
Je ne peux malheureusement pas faire ça, car si je quitte la formation, je dois rembourser au CNASEA intégralement les sommes qui m'ont été versées. Je dois donc la terminer, je n'ai pas d'autres solutions.
 
#4
Santalia link=topic=92404.msg1058398#msg1058398 date=1227966440 a dit:
Je pensais m'adresser directement au CNASEA, organisme qui rénumère notre formation, je pourrais aussi en parler à la direction de l'organisme qui nous a recruté pour celle-ci, mais vais-je passer pour quelqu'un qui n'est pas capable de s'intégrer ? J'attends vos conseils, je souhaite prendre une décision réfléchie qui ne portera pas atteinte à ma formation.
Le CNASEA est un organisme qui ne gère que la rémunération des stagiaires. Il ne s'occupe pas de problème liés à la formation. Pour cela, vous devez d'abord en parler avec votre tuteur d'entreprise. Si lui ne fais rien, alors c'est vers le centre de formation que vous devez vous tourner.

Si ni l'un ni l'autre ne bouge, vous devez alors en informer la mission locale (je crois que vous avez encore - de 26 ans) et si besoin contacter le financeur de la formation (qui doit être votre conseil régional).

Vous avez aussi la possibilité de déposer une plainte auprès de commissariat.

PS : Vous n'êtes pas apprentie.
 
#5
Patrice084 link=topic=92404.msg1058418#msg1058418 date=1227969176 a dit:
Le CNASEA est un organisme qui ne gère que la rémunération des stagiaires. Il ne s'occupe pas de problème liés à la formation. Pour cela, vous devez d'abord en parler avec votre tuteur d'entreprise. Si lui ne fais rien, alors c'est vers le centre de formation que vous devez vous tourner.

Si ni l'un ni l'autre ne bouge, vous devez alors en informer la mission locale (je crois que vous avez encore - de 26 ans) et si besoin contacter le financeur de la formation (qui doit être votre conseil régional).

Vous avez aussi la possibilité de déposer une plainte auprès de commissariat.

PS : Vous n'êtes pas apprentie.
Pour le tuteur d'entreprise et le CFA, ça va faire la 2ème fois que je me plains, et je risque de passer pour celle qui ne s'intègre pas au groupe si je le fais...Je voudrais donc prendre des mesures efficaces afin que ça cesse et m'adresse directement au supérieur hiérarchique. Je viens par ailleurs de déposer en ligne un dossier qui fait part du harcèlement moral que je subi à un organisme prévu à cet effet. La mission locale pareil, elle me dira qu'il faut que j'avertisse les formateurs et suopérieurs qui gère la formation, ils le voient ce que je subi à longueur de journée, mais n'agissent pas et je me suis d'ailleurs pris un avertissment à cause de leur mise en scène dans le but de mettre en péril ma formation. Et l'organisme financeur, le conseil régional oui, mais c'est le CNASEA.

PS: Je suis stagiaire malheureusement, mais notre formation est équivalente à une 1ère année de CAP Pâtisserie, enfin, c'est un peu plus compliqué, je me considère donc comme une apprentie (même si ce n'est pas officiel)
 
#7
Santalia link=topic=92404.msg1058426#msg1058426 date=1227970503 a dit:
Et l'organisme financeur, le conseil régional oui, mais c'est le CNASE.

PS: Je suis stagiaire malheureusement, mais notre formation est équivalente à une 1ère année de CAP Pâtisserie, enfin, c'est un peu plus compliqué, je me considère donc comme une apprentie (même si ce n'est pas officiel)
Non, le CNASEA gère uniquement les fonds que le conseil régional leur donne. C'est le conseil régional qui vous rémunère et qui finance le centre de formation. Je ne peux que vous conseiller de les contacter face à l'inertie de votre centre de formation.

Si vous vous présentez au conseil régional en disant que vous êtes apprentie vous ne serez pas diriger vers le bon service. Votre statut c'est stagiaire de la formation professionnelle.
 
#9
Voici la lettre que j'ai faite:

        Le jeune S............ ne cesse de me harceler moralement depuis le renvoi définitif de la jeune S...........au début du mois de novembre.

         Il détient à mon égard une conduite abusive qui a nécessité un arrêt de travail.
Cela fait donc un mois que je subis régulièrement et de façon répétitive des insultes avec une gestuelle inappropriée, exagérée et provocante dans l’unique but de me faire quitter la formation mettant ainsi mon avenir en péril.

         Les faits demeurant sont donc des injures à titre de : « Poucave (qui signifierait « celle qui dénonce », pookie, face de mouton range tes dents, ta gueule, des humiliations, des cris dans les oreilles jusqu’à faire mal aux tympans, des comportements anormaux avec hurlements et imitations séniles sans oublier le fait de prendre une clé et la tourner sur mon cou avec des paroles menaçantes telles que ‘ je vais te tuer.’ »

          A 22ans, bientôt 23ans, et en tant qu’adulte, je ne peux en aucun cas tolérer ces agissements nuisant à la qualité de mon travail, car en plus de cela, le jeune homme se charge de balancer de façon mal intentionnée et avec attitude particulièrement désagréable les ingrédients que je viens de peser pour me pousser à hausser le ton et ce afin que je reçoive des avertissements de la part des formateurs, ce jeune visant à me faire partir du dispositif de formation.

        Par ailleurs, il prends l’initiative de critiquer de façon incessante et avec remarques désobligeantes mes productions, me dévalorisant et portant des rumeurs négatives sur mes compétences liées au métier de Pâtissier
et affirmant vouloir me rabaisser devant le groupe puis se précipitant sur mon plan de travail pour saccager mes réalisations, les faire à ma place ou encore me supprimer des outils permettant de faire les finitions de mes productions. Ces actes ne sont donc pas sans conséquences puisque dégradantes vis-à-vis de ma personne et de mon apprentissage du métier.
           
                               Je me considère donc victime de harcèlement moral avec mise en péril de mon avenir professionnel.

                 Et selon le code du travail, voici l’article que j’ai retenu :

Article L122-49 du code du travail

Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptibles de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel.


   Osant espérer d’une vive réaction de votre part envers ce jeune homme qui perturbe le climat social au sein du groupe et dans l’optique d’un retour à une ambiance sereine, je vous remercie par avance de l’attention que vous aurez porté à cette lettre.​
 
#11
Ils ont 19ans tous les deux mais des troubles psychiatriques je pense, pour agir de la sorte. Je fais une lettre bien serrée dans l'espoir d'assurer mon avenir quant à ma volonté de réussir.
 
#13
Patrice084 link=topic=92404.msg1058630#msg1058630 date=1228044498 a dit:
Et vous l'envoyez à qui ?
Pensez à l'adresser en recommandé avec AR et de prévoir d'envoyer des copies aux instances concernées.
Je ne l'ai pas encore envoyé, mais ça se prépare, pas question que je me laisse pourrir ! Oui, en recommandé, c'est mieux ! Merci du conseil.

Alors je vais l'envoyer:
-A la Responsable de l'organisme de la formation professionnelle continue au sein duquel je suis.
-Au chef des travaux du CFA ( c'est lui qui s'en occupe et gère le dispositif )
-Pour le dossier au commiariat.



Je vais demander aux formateurs qui voient ce qu'il se passent de bien vouloir m'appuyer et confirmer mes propos par des signatures puisque je vais porter plainte. Et je demanderais donc au commisariat de mon lieu de pratique si possible est, de faire en sorte que ce jeune ait l'interdiction formelle de m'approcher.
 
#14
Santalia link=topic=92404.msg1058626#msg1058626 date=1228044182 a dit:
Ils ont 19ans tous les deux mais des troubles psychiatriques je pense, pour agir de la sorte. Je fais une lettre bien serrée dans l'espoir d'assurer mon avenir quant à ma volonté de réussir.
quel situation difficille
courage :friend:
 
#15
Soit courageuse car la meilleure solution est celle que tu entreprends !!!
Il faut être forte et ne pas répondre à leurs gamineries sinon c'est toi qui auras des problèmes !!!
Tu sais ce que tu vaux donc ne te rabaisses pas à eux !!!
 
#16
c'est clair que faut pas se laisser demonter par des jeunes de 19 ans... ce serait un gachi pour ta scolarité. courage j'espere que ca va se resoudre...

n'oublie pas de garder les doubles de chacune de tes lettres.
 
#17
J'aurais également envie d'envoyer un dossier que je prépare au Conseil Régional, puisqu'il gère les fonds du CNASEA. Mais est-ce que ça vaut le coup ? Si je précise bien les choses que je suis avec telle centre de formation continue, ils pourraient peut-être prendre des mesures (tel que le remboursement des sommes perçues si le jeune se fait virer). Nos dirigeant du centre de formation nous l'ont dit, si vous vous faites virer, vous devez rembourser la totalité des sommes perçues.) Et vu les menaces que j'ai....la sanction ne serait pas mal !

J'ai
-une lettre mentionnant les actes et faits d'une jeune
-Une autre mentionnant les actes et faits d'un autre jeune
-L'Arrêt de travail
-J'attends le dépôt de plainte que je vais faire demain
-+ une certification écrite d'un formateur qui atteste bien le harcèlement que je subis.

Demain, je déposerais plainte, je vais préparer ma carte d'identité pour le commissariat
Je constitue plusieurs dossier et j'envoi en recommandé
 
#18
Santalia link=topic=92404.msg1058844#msg1058844 date=1228066337 a dit:
J'aurais également envie d'envoyer un dossier que je prépare au Conseil Régional, puisqu'il gère les fonds du CNASEA. Mais est-ce que ça vaut le coup ? Si je précise bien les choses que je suis avec telle centre de formation continue, ils pourraient peut-être prendre des mesures (tel que le remboursement des sommes perçues si le jeune se fait virer)
Je ne pense pas que ce soit utile d'envoyer un dossier au Conseil Régional. J'ai suivi une prestation financée par le CNASEA et c'est l'organisme de formation qui se chargeait de prévenir des absences non justifiées, des personnes renvoyées et des abandons, en lien avec la référente mission locale.
 
#19
ouais en plus ca ferait de la delation c'est pas le but là pour le moment ! pense a toi pas aux sanctions eventuelles de celui contre qui tu portes plainte...
c'est pas ton role de sanctionner donc voila... meme si je comprends bien que ca peut etre merité.
 
#20
Santalia link=topic=92404.msg1058844#msg1058844 date=1228066337 a dit:
J'aurais également envie d'envoyer un dossier que je prépare au Conseil Régional,
Vous écrivez au conseil régional si vous estimez que le centre de formation ne joue pas son rôle. Le retour de bâton c'est le centre qui le prendra via le chargé de mission qui contactera le coordonnateur de l'action pour savoir de quoi il retourne. Il faut savoir ménager la chèvre, le chou et le loup.
 

Ca peut vous intéresser