question de définition...

#1
voila
on nous a dit de trouver un commanditaire pour nos projets ...
or est ce possible que ce soit directement notre maitre de stage ou l'organisme ou l'on effectue ce stage qui prenne en charge les frais...?
merci pour vos précisions !
majü
:pascompris;
 
#3
:happy:
pas tres explicite ta réponse laura...
merci d'avoir essayer !
lol
non je plaisante ! j'ai compris merci à toi !
a +
majü :laugh:
 
#4
Le commanditaire est avant tout celui pour lequel tu réalise un projet.

Si ce commanditaire est d'accord pour que tu mettes en place ce projet pour lui et qu'il t'apporte son soutien (financier ou plus technique) il financera tout ou en partie ce projet.

Sans commanditaire tu ne peux avoir de projets et si tu as un commanditaire tu dois avoir son "autorisation" pour entreprendre telle ou telle démarche financière, du coup tu sais de suite s'il le financera ou non puisque c'est lui qui suis ton projet...
 
#5
Le projet doit avoir une réelle utilité, répondre à un besoin existant dans le milieu touristique local.
Autrement dit, le commanditaire donne au projet une raison d'être.
 
#7
Le projet doit avoir une finalité. Maintenant il est possible que tu passes ton examen en juin et que ta réalisation ne se fasse qu'en juillet ou août de la même année. Dans ce cas il te faut expliquer où en est ton projet et comment tu comptes le réaliser.
Il existe aussi le cas où ton projet ne peut aboutir pour plusieurs raisons indépendantes de ta volonté et de tes démarches. Là aussi tu devras donner des explications à tes examinateurs. Ton travail devra alors être un peu plus recherché puisque tu devras analyser quelles sont les raisons pour lesquelles tu n'as pas pu aller jusqu'au bout de ton projet. Ce travail d'analyse peut constituer une bonne partie de ton projet (dixit ma prof de cned).

Bon courage
 
#8
ok merci!! En tout cas je vais commencer ma 1ère année mais je n'ai pas encore reçu les cours!! :closedeyes:
Donc je ne suis pas encore dans le bain des projet et actions mais ça me fait un peu peur d'avance car ça n'a pas l'air simple du tout!!!!!!! :arrow2:
 
#9
Moi c'était pareil. J'arrêtai pas de poser des questions sur tout, de m'inquiéter pour comprendre la différence entre projets et actions, comment s'effectuent les stages, les papiers à remplir, l'organisation des cours...
C'est l'angoisse de l'inconnu. Mais très vite on se met à travailler et on oublie nos questions qui trouvent leur réponses automatiquement dans la lecture des cours.

A bientôt
 
L

Laura77

Guest
#10
majü link=topic=2484.msg24972#msg24972 date=1126958150 a dit:
voila
on nous a dit de trouver un commanditaire pour nos projets ...
or est ce possible que ce soit directement notre maitre de stage ou l'organisme ou l'on effectue ce stage qui prenne en charge les frais...?
merci pour vos précisions !
majü
:pascompris;
En fait j'avais pas compris ta question car pour moi si t'as un commanditaire c'est le principal, après du moment que le projet tiens debout....mais c'est vrai que les 1er temps on se pose 36 000 questions car moi j'avais l'impression que même pour les profs c'était flou....mais maintenant 3 sessions ont défilées et on sait ce que le jury veut!
 
#11
Et bien fait nous partager ton expérience alors laura77 comment se déroule l'exam ?

Entre pareanthèse je suis allée visité ton blog qui est plutôt sympa. Je t'ai envoyé un message à ce sujet.
 
L

Laura77

Guest
#12
c'est vrai! c'est super gentil !!  :wub
Bon revenons au sujet! le Jury pour les ap-projet m'a donné une impression assez bizarre car mes copines qui bossaient se sont fait descendre  :knuppel: mais j'en ai vu d'autres qui n'avaient pas bossé, ils avaient pris les actions et projet d'autres et ont eu 15!
Tout est dans la présentation à l'oral, faut être SUPER alaise...chose que je n'ai pas bien su faire mais bon passons.Ils veulent donc que tu es rempli tes fonctions, ils aiment pas trop que l'école fournisse des actions car ils revoient les mêmes tous les ans, ils détestent qu'il y ai eu du piston pour trouver des actions/projet et si c'est la cas, il faut raconter un truc, enjoliver la situation, dire que l'idée vient de nous...etc.Ils sont en général trèèèès pointilleux sur le projet et demander les budgets, les devis, tous les détails mais y'a toujours une ou deux petites question qu'on avait pas prévu.Bref ils veulent voir comment vous vous êtes débrouiller.Ils aiment les gens qui prennent des initiatives et c'est pour ça que je disais que l'accueil c'est pas super bien vu car pour eux on reste derrière un bureau à attendre le client.(même si pour moi c'est pas ce que je pense mais bon...)y'aura toujours des jurys "vaches", qui cherchent la petite bête mais faut surtout pas se laisser démonté et pleurer car ça manque de professionalisme et toujours garder le sourire!(dur).Faut penser à tout, faire des études de satisfaction pour savoir si les clients ont aimé votre action/projet car ils demandent souvent comment savez-vous que ça leur a plu et j'ai une copine qu'a répondu "bah on a bu un coup ensemble!" ouais super!!! :biggrin: fallait pas dire ça quoi!! :wink2:

voili voilou! bonne journée!
 
#13
Ok ! En clair il faut du bagou et de la jugeotte. :cool: Savoir s'exprimer en public semble plus important que maîtriser les outils techiques appris pendant nos deux années scolaires... Enfin comme tous les oraux, tout et toujours une histoire de feeling. Moi je me rappelle de mon oral de rattrapage au bac ou la prof de philo m'a demandé quel texte je voulais étudier (difficile pour moi de choisir je n'avais pas potasser l'oral) et comme elle ne comprennait pas ce que ma prof avait voulu m'apprendre elle m'a tout reexpliqué et j'ai eu 15 et mon bac !! :blink:

Comme quooi le feeling est super important. En tourisme encore plus : habillez-vous correctement et tenter d'être suffisament à l'aise (du moins de le parraître) le reste si vous avez travaillez coulera tout seul !! :laugh:
 
#14
Moi aussi à l'oral l'an dernier je me suis rendue compte que le bagou était très important, il faut se préparer à vraiment toutes les éventualités...
Il faut penser aux côtés marketing, gestion, qui sont en fait des outils très importants qu'on a tendance à négliger puisqu'ils ne sont pas directement notés... Il faut aussi bien connaître le patrimoine, savoir dresser un rapide topo de la région, ville, ou village etc...
C'est vrai qu'ils ADORENT :wub les devis, les factures, les les études de marché, de faisabilité, les enquêtes de satisfaction...
je me souviens qu'ils m'ont reprochés de ne pas en avoir assez fait (ce que j'ai cité au dessus) ou de leur parlé comme s'ils connaissaient le lieu, il faut penser qu'ils ne connaissent pas tous les bleds pommés!!! Moi qui réponds facilement dans le vie quotidienne et même parfois quand il faut pas, je suis sortie dépitée!!!
Une autre fille s'est faite "démontée" parce qu'elle avait organisé un truc dans l'événementiel et qu'elle n'avait pas pensé aux toilettes!!!!
donc préparez vous psychologiquement à vous faire "démonter", "détruire", etc... mais c'est seulement pour eux une occasion de vous entendre défendre votre "truc", ne vous effondrez pas :cry:, c'est pas vous qu'on attaque mais votre boulot, Il faut juste avoir de la répartie, sans être agressif surtout! :knuppel:
 
#15
De toute facon tinkiete pas, dans mon lycée il y en a plein qui abandonne leur projet après l'obtention de leur bts et les commanditaires s'y attendent par chez nous! en effet, le commanditaire, d'une certaine maniere se sert de toi (tu es un bénévole) pour monter un projet toursitique, le faire evoluer et le mettre en service, mais si au bout de tes deux années ton projet n'est toujours pas "actif" tu n'es pas obligé de te réinvestir dans ce projet... ou alors ton commanditaire te propose de t'engager mais la c'est une autre istoire ;-)
 
#16
ok ben tout est bien clair aujourd'hui !
merci a tout ceux qui ont répondu sur ce post !
si certains ont encore des questions...continuez à les posez ici !
on vous répondra du mieux possible !
lol
:laugh:
bonne continuation
majü
 

Ca peut vous intéresser