Seriez vous prêt à prendre des avions automatisés ?

#1
Bonjours à tous

Vous avez pu remarqué qu'autour de vous que certains métiers étaient dorénavant de plus en plus robotisés ou automatisés. C'est-à-dire qu’on remplace tout simplement l’homme par une machine :

- Les caisses automatiques dans les supermarchés, il eu une, puis 2 et enfin 4 caisses automatiques dans mon hypermarché.
- Les métros sans conducteur (paris ligne 14) ou certains tramways.
- Guichets des Péages
- Etc…

Il va de soi qu’à l’avenir, la robotisation ou l’automatisation des taches concernera, tôt ou tard, (dans 15 ans ?) également les avions. De ce fait, ils seraient sans pilote, entièrement automatique. Peut-être plus sûre car que le risque d’erreur humaine sera nul. Egalement, il sera très difficile de détourner un avion automatisé avec un couteau (11 sept 2001).

:fleche: Alors j’aimerais savoir si vous en tant que passager, vous seriez prêt à y monter ou non et surtout pourquoi ?
 
#2
Moi je vois surtout que cela va encore être une belle cause de chômage... :pascompris;

Aussi, ben je ne sais pas si je serai très rasuré de savoir que c'est un robot qui pilote l'avion et qui est censé m'emmener à bon port. Mais bon, les métros, les funiculaires ont fait de belles preuves de fonctionnement. Et puis avec le futur, comme le reste on va suivre le mouvement.
Mais quand même un pilote de l'air, un vrai, c'est vachement plus rassurant!
 
#4
Les caisses auto :tickedoff: :knuppel:
Je suis passée par la case caissière alors là je dis non :pascompris;

C'est comme les guichets des péages.. Ca fait plein de petits boulots qui peuvent dépanner certaines personnes et comme d'hab on les sucre...
 
#5
Ne voyons pas le mal partout. :tickedoff:

Sur le moyen et long terme, après que les investissements auront été amorties, les billets d’avions seront à des prix moins élèvés (pas de pilote = aucune formation onéreuse à payer, plus aucun salaire de pilote qui va jusqu'à atteindre 15 000 eruos en fin de carrière, plus aucun de stage de contrôle de connaissance théorique et pratique pour pilote,…= moins de frais répercutés sur le billet)

Pour ce qui proprement dit des suppressions d’emploi, je suis navrée mais on n’a pas à refuser le progrès dans le but « garder des emplois » c’est un autre sujet. Et puis, qui va voir son poste menacé directement ? Ce ne sont sûrement pas les plus démunis d’entre nous. Rassurez vous ! :laugh:
 
#6
Très franchement, on arrive à un point où la technologie est de plus en plus développé et de pointe dans le domaine de l'aéronautique. Le pilote doit s'occuper d'une partie du décollage et de l'atterrissage, en vol il rentre les coordonnées du voyage et l'ordinateur de bord fait le reste! Bien sûr les pilotes sont de très grands professionnels, mais l'automatisme facilite certaines manoeuvres! Alors pour répondre à la question, pour moi les avions sont déjà pas mal automatisés et je les prends! Rappelons quand même les tragiques crashs il y à deux mois de cela! Rappelons aussi que le dernier-né est sur le point de prendre du service: l'A-380, et qu'il est truffé de technologies en tout genre!!! Espérons que tout ce passe bien pour ce mastondonte...!!!
 
#7
Oui un avion est déjà très technologiquisé! mais il n'empêche que de savoir qu'un humain tient encore les commandes de ses propres mains, ça rassure un peu.
 
#8
En fait, Melle g, tu prendrais plutôt un avion avec pilote dans le but d’être rassurée ? :angel:
Si la technologie et le système de l’avion lâche…le beau et vaillant pilote très diplômé a beau faire ce qu’il veut…il ne pourra pas faire grand-chose pour …(devine la suite)

Et puis, vu tout les progrès modernes, on remarque malheureusement que plus l’automatisation prédomine, moins il y a d’erreur en tout genre.

Exemple tout bête et grossier, certes pas glamour, mais pour te faire remarquer la sécurité assurée par les automatismes :

- Un enfant  fait tombé un souffleur électrique de chaleur (pour salle de bain ou autre). Dès lors, le souffleur s’arrête aussitôt. Il est programmé pour ça. (Très, très) peu de chance pour qu'il continue a émettre de la chaleur = sécurité fiable à 99,99%
-
Si tu confies la responsabilité à un homme de surveiller un souffleur électrique sans automatise, pas loin duquel, un enfant joue
- l’homme peut s’endormir
- il peut être distrait
- il peut s’absenter quelques minutes (pour aller au WC par exemple…)
- il peut être fatigué
- il peut être malade et moins disposé.
-   il peut même ne pas savoir sur quel bouton il faut appuyer pour éteindre le souffleur

Sécurité fiable à 85%, ce qui est certes, déjà pas mal, mais le but est d’être à 100% ou de s’en rapprocher au maximum.

:fleche: Extrapole cela sur les avions !
 
#10
Laurelyne link=topic=5815.msg54360#msg54360 date=1130622785 a dit:
Euh... déjà que j'ai jamais pris l'avion... alors sans pilote  :laugh: :laugh: :laugh:
Ouf! Merci Laurelyne! je croyais être la seule à avoir besoin d'un pilote por plus de sureté.

Tu sais Héléna, beaucoup de gens ont peur en avion. (moi la première) alors c'est très psychologique je te l'accorde mais de savoir qu'un homme tient les commandes et ben on se sens plus en confiance.
Et j'ai rien contre la technologie! bien au contraire, en tant qu'utilisatrice je suis tout à fait d'accord que la technologie fait des merveilles. Mais bon, un avion c'est autre chose qu'un souffleur électrique...
 
#11
Mlle G link=topic=5815.msg54461#msg54461 date=1130666003 a dit:
Ouf! Merci Laurelyne! je croyais être la seule à avoir besoin d'un pilote por plus de sureté.
Tu sais Héléna, beaucoup de gens ont peur en avion. (moi la première)
J'ai pas peur en avion , mais j'aurais peur d'un avion automatique sans pilote :notstupide:
alors pas question d'y monter :closedeyes:
d'ailleurs meme une voiture sans chauffeur , jamais...
 
#12
ça me ferait peur tout de même

s'il y a personne dans le cocpit (pas sure de l'orthographe), qui pourra remédier à un problème technique?

et puis, les emplois dans tout ça? remplacer l'être humain par une machine... faut arréter un peu. la machine à besoin d'un être humain pour être réparer en cas de défaillance
 
#13
helena link=topic=5815.msg54306#msg54306 date=1130617610 a dit:
Sur le moyen et long terme, après que les investissements auront été amorties, les billets d’avions seront à des prix moins élèvés (pas de pilote = aucune formation onéreuse à payer, plus aucun salaire de pilote qui va jusqu'à atteindre 15 000 eruos en fin de carrière, plus aucun de stage de contrôle de connaissance théorique et pratique pour pilote,…= moins de frais répercutés sur le billet)
En même temps sur le prix d'un vol, c'est pas le salaire des pilotes qui représente le plus gros poste de dépense.
Déjà tu fais un vol à l'intérieur de la France, la moitié du prix, c'est la taxe d'aéroport. Faut compter 30-40¤.
C'est un peu comme la taxe qui a été vôtée hier par Chirac qui est à mon sens incohérante (mais bon, c'est pas le sujet).
 
#14
Moi je ne serai pas du tout rassurée de prendre ce type d'appareil , les defaillances mecaniques existent aussi ... en plus je pense que piloter un avion c'est quand meme plus compliqué que de faire glisser  un métro a 40km/h sur des rails ... :blink:
pour moi non donc impossible de me faire monter dans ce style d'avion ! . 
 
#17
Si les avions sont automatisés, il n'y aura plus de beaux pilotes dans leur bel uniforme????????? :blink:

Non, je suis pas d'accord pour prendre des avions automatisés! :tickedoff:

Je veux encore pouvoir admirer les pilotes... :chessy: :chessy: :chessy:
 
#19
Cybervince link=topic=5815.msg70527#msg70527 date=1132826907 a dit:
En même temps sur le prix d'un vol, c'est pas le salaire des pilotes qui représente le plus gros poste de dépense.
Déjà tu fais un vol à l'intérieur de la France, la moitié du prix, c'est la taxe d'aéroport. Faut compter 30-40¤.
C'est un peu comme la taxe qui a été vôtée hier par Chirac qui est à mon sens incohérante (mais bon, c'est pas le sujet).
Oui d'ailleurs Paris-Montpellier, 50¤ de vol, 50¤ de taxes.. youpi!
 

Ca peut vous intéresser