BTS MUC – officiel 2008 – Epreuve de PDUC

Classé dans BTS MUC, PDUC. Lu 14,884 fois
Partager

Liens commerciaux:

Document officiel – Circulaire d’organisation des examen 2008

Epreuve 6 : Projet de développement d’une unité commerciale :

Cette épreuve permet d’évaluer les aptitudes du candidat à prendre des décisions commerciales ayant une incidence directe sur le développement d’une unité commerciale (voir annexe 13 «Le stage en unité commerciale ») en appréciant les conséquences de tous ordres qu’elles entraînent, en estimant leur faisabilité et en mesurant les risques et les opportunités. Elle s’appuie sur un projet de développement d’une unité commerciale, construit dans le cadre des missions et du stage de deuxième année, en cohérence avec la politique globale du réseau dont elle fait souvent partie.

3.1 – Forme ponctuelle d’évaluation – Oral – Coeff. 4 :

L’épreuve prend appui sur un dossier personnel produit par le candidat. Ce dossier est déposé par le candidat auprès du centre d’examen à une date fixée par le Recteur. Ce dossier comprend :

- une partie donnant lieu à un contrôle avant l’épreuve,

- une partie servant de support au déroulement de l’épreuve.

Le dossier de PDUC doit être déposé au centre d’examen, avant la date limite fixée par le Recteur de l’académie, environ 15 jours avant le début de l’épreuve de PDUC (voir annexe 1 « Calendrier des épreuves »).

Tout candidat n’ayant pas déposé de dossier dans les délais prévus auprès du centre d’examen ne sera pas autorisé à passer l’épreuve.

3.1.1 – Vérification des conditions de validité :

Ces conditions sont définies par l’arrêté de création du diplôme. La partie concernée du dossier de PDUC nécessite une série de contrôles qui, s’ils n’étaient pas mis en œuvre, pourraient dénaturer les interrogations et empêcher l’évaluation.

Les points de contrôle du dossier sont les suivants:

? Pour les candidats scolaires :
La responsabilité du projet :

Le projet est individuel. Si, exceptionnellement, un projet d’envergure nécessite le travail collectif de plusieurs candidats (3 au maximum), la justification du traitement collectif du projet doit figurer dans le dossier. L’ attestation de conformité du dossier de PDUC » (annexe 17) doit faire apparaître les noms des candidats impliqués dans le projet et la part spécifique de travail de chacun des candidats.

La structure du stage:

Il se décompose en Missions professionnelles préparatoires et de suivi et en Période d’immersion totale en entreprise

Voir annexe 18 « Certificat de stage PDUC pour les candidats scolaires ». La durée du stage de deuxième année :

? 10 demi-journées au minimum ou 20 demi-journées au maximum pour les Missions professionnelles préparatoires et de suivi ;

5 semaines minimum pour les Périodes d’immersion totale en entreprise

Voir annexe 18 « Certificat de stage PDUC pour les candidats scolaires ».

La conformité du contenu du dossier au projet réel du candidat attestée par le formateur et le tuteur Voir annexe 17 « Attestation de conformité du dossier de PDUC». Le cumul des semaines de stage réalisées en première année et en deuxième année est de 12 à 14 semaines

Voir annexe 19 « Attestation de cumul pour les candidats scolaires».

? Pour les candidats relevant de l’alternance ou de l’expérience professionnelle

La responsabilité du projet : Le projet est individuel. Si, exceptionnellement, un projet d’envergure nécessite le travail collectif de plusieurs candidats (3 au maximum), la justification du traitement collectif du projet doit figurer dans le dossier. L’Attestation de conformité du dossier de PDUC (annexe 17) doit faire apparaître les noms des candidats impliqués dans le projet et la part spécifique de travail de chacun des candidats. La réalisation du contrat à la date de dépôt du dossier : voir annexe 23 « Attestation de réalisation de contrat ». Attention: le candidat devra produire autant d’ « Attestations de réalisation de contrat » que de contrats signés pendant toutes les années de formation. La conformité du contenu du dossier au projet réel du candidat attestée par le formateur et le tuteur

Voir annexe 17 « Attestation de conformité du dossier de PDUC ».

Pour effectuer ces contrôles, une commission est désignée par chaque Rectorat. Elle dispose d’une « Liste de contrôle PDUC » (annexe 20) rassemblant tous les points de contrôle et facilitant le travail. Cette liste de contrôle est visée par la commission.

Le candidat ne remplissant pas lune des conditions ci-dessus est informé qu’il doit se mettre en conformité, sous peine de ne pouvoir se présenter à l’épreuve. Les pièces manquantes doivent être déposées au centre d’examen au plus tard le jour de l’épreuve. Si la mise en conformité n’est pas effectuée, le candidat ne sera pas autorisé à passer l’épreuve.

3.1.2 – La partie du dossier support de l’épreuve :

Le candidat doit produire un dossier d’étude sur le projet de développement de l’unité commerciale. C’est au travers d’un diagnostic commercial de son unité commerciale d’accueil que le candidat doit faire émerger un projet qu’il présentera au titre de cette épreuve.

Le projet présenté par le candidat peut avoir ou non été mis en œuvre.

IMPORTANT :

Le dossier est personnel au candidat. Le projet est individuel et authentifié par le tuteur et le formateur du candidat. Les établissements de formation doivent être informés que le dossier collectif ou le dossier de classe n’est pas permis.

Le projet peut avoir été mené, pour tout ou partie, par plusieurs candidats collectivement (3 au maximum) mais en ce cas devront apparaître clairement dans le dossier et dans l’annexe 17 :

- le nom des autres candidats impliqués dans le projet ;

- la part spécifique de travail de chacun des candidats ;

- la justification du traitement collectif du projet.

Le dossier support de l’épreuve (10 pages maximum) fourni par le candidat doit comporter :

- Une analyse commerciale structurée et actuelle de l’unité commerciale ;

- Un diagnostic partiel de l’unité commerciale ;

- Une préconisation, aboutissement d’un choix, justifiée et argumentée ;

- Une analyse des répercussions humaines, financières et organisationnelles de la préconisation ;

- Des premières réflexions pour la mise en œuvre de la préconisation.

Outre ce dossier fourni au jury avant les épreuves, le candidat apporte le jour de l’épreuve tout document qu’il estime pouvoir venir en appui de sa prestation. Le support de ces documents ne doit pas nécessiter l’utilisation d’un matériel spécifique (micro-ordinateur, vidéo projecteur, rétro projecteur).

3.1.3 – L’organisation des interrogations :
A – Commissions d’interrogation

Les commissions d’interrogation sont composées de deux membres :

- un formateur ayant en charge les enseignements de Développement des unités commerciales, Gestion de la relation commerciale ou Management et gestion des unités commerciales. Ces formateurs sont issus de l’enseignement public ou privé sous contrat ;

- un professionnel issu d’unité commerciale et compétent pour une interrogation à ce niveau de formation. Ce professionnel ne doit en aucun cas avoir participé à la formation des candidats qu’il interroge.

En cas d’absence de ce professionnel, celui-ci est remplacé par un formateur ayant en charge les enseignements décrits ci-dessus.

Les IA-IPR concernés sont consultés pour constituer ces commissions d’interrogation.

B - les conditions matérielles de déroulement des interrogations :

Les présidents de commission, désignés après consultation des IA-IPR concernés, peuvent être déchargés totalement ou partiellement des interrogations afin de privilégier coordination et harmonisation. Au minimum, une réunion d’entente devra être organisée avant le début des interrogations et une réunion d’harmonisation après les épreuves.

Les commissions d’interrogation sont convoquées :

- le matin à 8h, avec lecture des dossiers de 8h à 9h ;

- l’après-midi à 13h30, avec lecture des dossiers de 13h30 à 14h30. Il est conseillé que les commissions d’interrogation interrogent trois candidats par demi-journées.

Les dossiers sont conservés après interrogation au centre d’examen, jusqu’à la session suivante, afin de répondre aux éventuelles contestations.

Les annexes 13 («Le stage en unité commerciale ») et 21 (« Conseils aux candidats pour l’épreuve de PDUC ») devront être diffusées par les rectorats aux établissements de formation qui les transmettront eux-mêmes à leurs candidats. Les candidats isolés doivent également être destinataires de ces deux annexes.

C - Déroulement de l’épreuve orale :

Il s’agit d’une épreuve orale d’une durée de 40 minutes. Le déroulement de l’épreuve est le suivant :

- Pendant 15 minutes au maximum, le candidat présente son projet de développement d’une unité commerciale ;

- Le reste du temps, la durée totale de l’épreuve ne pouvant excéder 40 minutes, est consacré à un entretien avec la commission d’interrogation. Cet entretien portera sur l’exposé du candidat, le projet présenté et les connaissances mobilisées.

D - Evaluation et notation :

Les membres de la commission d’interrogation utilisent la « Grille d’évaluation de PDUC » fournie en annexe 22. Les commentaires portés par les commissions d’interrogation sur les grilles individuelles d’évaluation ne peuvent concerner que la prestation du candidat, à l’exclusion de toute autre appréciation sur les conditions de recevabilité de la candidature.

Pour les candidats n’ayant pu se présenter à l’épreuve pour cause de dossier incomplet, la mention « Non validé » est portée sur la grille d’évaluation à la place de la note. Attention : la mention « Non Validé » à une épreuve entraîne l’élimination à l’examen quelque soit le nombre de points obtenu.

Tout candidat se présentant muni d’un dossier dont les caractéristiques, le contenu ou la présentation orale conduisent la commission d’interrogation à suspecter une tentative de fraude est interrogé dans les conditions normales de l’épreuve.

La commission doit faire abstraction de cette suspicion et s’en tenir aux seuls critères indiqués dans la grille d’évaluation. Elle doit signaler ses soupçons au chef de centre sous la forme d’un rapport argumenté et accompagné de pièces justificatives. Le cas est ensuite traité par les autorités académiques compétentes.

3.2. – Contrôle en cours de formation – Oral – Coefficient 4

Cette modalité de certification concerne les candidats en formation dans les GRETA habilités ayant opté pour la forme étendue du CCF.

3.2.1 – Vérification des conditions de validité :

L’ensemble des conditions de validité des dossiers des candidats relève de la responsabilité des GRETA habilités.

3.2.2 – Le dossier :

Les situations d’évaluation reposent sur deux dossiers distincts qui sont une décomposition du dossier unique de l’évaluation ponctuelle :

Dossier 1 :

- Une analyse commerciale structurée et actuelle de l’unité commerciale ;

- Un diagnostic partiel de l’unité commerciale.

Dossier 2:

- Une préconisation, aboutissement d’un choix, justifiée et argumentée;

- Une analyse des répercussions humaines, financières et organisationnelles de la préconisation ;

- Des premières réflexions pour la mise en œuvre de la préconisation.

En dehors de ces dossiers fournis à la commission d’interrogation avant les épreuves à une période fixée par l’établissement de formation, le candidat apporte le jour de l’épreuve tout document qu’il estime pouvoir venir en appui de sa prestation.

Le support de ces documents ne doit pas nécessiter l’utilisation d’un matériel spécifique (micro-ordinateur, vidéo projecteur, rétro projecteur).

3.2.3 – L’organisation du contrôle en cours de formation :

Il consiste en deux situations d’évaluation pour lesquelles la composition de la commission d’interrogation et les exigences sont semblables à ceux de l’évaluation ponctuelle.

A- Commissions d’interrogation :

Les commissions d’interrogation sont composées de deux interrogateurs :

- un formateur ayant en charge les enseignements de Développement des unités commerciales, Gestion de la relation commerciale ou de Management et gestion des unités commerciales ;

- un responsable d’unité commerciale. En cas d’absence de ce professionnel, celui-ci sera remplacé par un formateur ayant en charge les enseignements décrits ci-dessus.

Les membres de la commission d’interrogation sont issus de l’équipe pédagogique de l’établissement. Les professionnels sont désignés par l’établissement.

B- Déroulement du contrôle en cours de formation :

Le candidat se présente, en fonction du calendrier de passage élaboré par l’établissement de formation, à chacune de ces évaluations dès qu’il estime être prêt. Pour étayer son évaluation, la commission d’interrogation dispose en outre d’une attestation de l’entreprise de la conformité du contenu du dossier au contexte de l’entreprise d’accueil, et sur la réalité du travail d’étude mené par le candidat ainsi que de documents de suivi en entreprise renseignés par l’équipe pédagogique lors des visites menées par lesformateurs.

Situation d’évaluation n°1 : Diagnostic commercial – Coeff. 2

Elle consiste, à partir du dossier n°1 et pendant 10 minutes au maximum, en une présentation par le candidat du contexte du projet et du diagnostic auquel il aboutit. Cette présentation est suivie d’un entretien avec la commission d’interrogation, la durée totale de l’évaluation ne peut excéder 30 minutes. Cet entretien porte sur le contenu du dossier du candidat et les connaissances mobilisées pour mener son analyse.

Situation d’évaluation n°2 : Préconisations pour le développement – Coeff. 2.

Elle consiste, à partir du dossier n°2 et pendant 10 minutes au maximum, en une présentation structurée et argumentée par le candidat de ses préconisations. Cette présentation est suivie d’un entretien avec la commission d’interrogation, la durée totale de l’évaluation ne peut excéder 30 minutes. Cet entretien porte sur le contenu du dossier du candidat et les connaissances mobilisées pour mener son analyse.

C- Evaluation et notation

Les membres de la commission d’interrogation utilisent la Grille d’évaluation de PDUC fournie en annexe 22. Les commentaires portés par les commissions d’interrogation sur les grilles individuelles d’évaluation ne peuvent concerner que la prestation du candidat, à l’exclusion de toute autre appréciation sur les conditions de recevabilité de la candidature.

Les commissions d’interrogation de l’établissement de formation adressent, pour une date limite fixée par le Recteur de l’académie, au jury final une proposition de note et une fiche d’évaluation du candidat par situation d’évaluation. La note proposée étant arrêtée définitivement par le jury final, la note proposée ne peut en aucun cas être communiquée au candidat.

Après examen attentif des documents fournis, le cas échéant, le jury formule toute remarque et observation qu’il juge utile et arrête la note.

Sujets en relation :

3 commentaires à “BTS MUC – officiel 2008 – Epreuve de PDUC”

  1. mato a dit :

    avez-vous un dossier pduc sur la téléphonie résidentielle??
    Si possible entreprise boulanger.
    MERCI

  2. élo a dit :

    salut mato je vois que tu cherches un dossier pduc et j’espère pour toi que quelqu’ un vas t’aider moi je recherche des idées de missions pour le rayon téléphonie mobile et résidentiel pour le dossier d’acrc tu peux m’aider ?

  3. SEB a dit :

    URGENT avez-vous un dossier pduc sur la téléphonie Si possible entreprise boulanger.
    MERCI

Laisser un commentaire