Des stagiaires victimes d'abus de la part de certaines entreprises ?

#1
PARIS (AFP) - Des stagiaires en entreprises lancent mardi un mois de mobilisation pour alerter l’opinion publique sur les abus dont ils s'estiment victimes de la part de certaines entreprises et réclamer une réforme de leur statut, a annoncé lundi le Mouvement Génération précaire.

Votre opinion sur ce sujet ? Soutenez-vous ce mouvement ?

http://fr.news.yahoo.com/01112005/2...bilisent-contre-les-abus-des-entreprises.html
 
#2
il est vrai que certaines entreprises profitent de cette main d'oeuvre facile et gratuite pour ne pas employer une personne ou reconduire le contrat d'une autre... je soutiens ce mouvement en partie...

le mouvement demande un "statut" : mais, qu'on fasse un peu la lumière sur le flou juridique qui règne en matière de convention de stage, ça réglera je pense le problème de statut...
pour le suivi pédagogique, c'est aussi aux centres de formations, écoles et autres de faire un effort parce que c'est parfois la jungle : je pense que si des efforts étaient faits à ce niveau, il y aurait moins de problèmes concernant les responsabilités et taches des stagiaires  :closedeyes:

pour la rémuneration je ne suis pas contre évidemment :happy:, cela dit, elle a été revue il n'y a pas si longtemps et c'est déjà pas mal : et quoi, rémunerer un stagiaire comme un employé ? c'est les employés qui vont être contents !!!  :cool: non non, ce qu'il faut c'est fixer des limites (et les bonnes) au champs d'action du stagiaire (c'est parfois difficile) : pour cela donc, besoin d'un responsable pédagogique compétent (il y en a, mais il y en a aussi de moins scrupuleux)

après, un stage reste un stage et pas un emploi, il faut en passer par là : j'en ai fait qui n'ont pas été rémunérés,ni reconnaissance à la fin, ni merci, ni au-revoir, ni rien du tout (et là tu te dis skrrrmmblblblbl) et pourtant j'avais bossé comme une dingue (parfois plus que certains employés), donc rien en retour, mais j'ai eu la chance d'y apprendre beaucoup de choses, d'avoir un super bagage, pour moi, ça valait le sacrifice.

évidemment, je ne sais pas quel est le discours exact de ce mouvement, disons que je cautionne en partie leurs revendications.
 
#3
Je suis aussi en partie d'accord avec leurs revendications...
J'ai commencé en septembre ma 3e année en alternance (BTS CE) dans une grande entreprise X et la description du poste était vraiment intéressante... Création de site, veille concurentielle... bref un poste qui me correspondait totalement ! J'y suis restée 1 mois, ils m'ont confié le standard téléphonique de toute la boite sans formation ni annuaire, avec un téléphone qui ne fonctionnait pas correctement. Je pensais que c'était pour me tester et finalement j'ai appris que mes missions promises avaient été réalisées et que j'étais là pour faire, je cite : "tout ce que nous n'avons pas eu le temps de faire ou que nous n'avions pas l'envie !!!". J'ai démissionné. Ca fait plus d'un mois qu'ils recherchent quelqu'un, sans succès... Faut pas abuser ! :notstupide:
 
#4
j'ai aussi entendu le "elles font ce qu'on a pas le temps de faire" pendant mon stage.
dans un autre genre, j'ai passé la serpillère pendant des après-midi entiers (joie de l'hôtellerie restauration et de ses charmants patrons esclavagistes). Mais là, je suis partie, j'ai peut être risqué ma place dans l'école, mais c'est mon tempérament :tickedoff: Je suis fière d'avoir du caractère d'ailleurs :biggrin:
Retour au sujet :embarassed:
Je crois que le gros problème de stages, c'est qu'il n'y a aucun contrôle sur la durée. On ne pourra jamais contrôler ce que font les stagiaires pendant leurs stages et ils connaitront sans doute toujours la machine à café ou la photocopieuse, mais qu'une entreprise embauche des stages pour de longues durées, beaucoup de stagaires en plus (dans mon charmant hôtel où je passais la serpillère, il y avait plus de stagiaires en salle que de personnel). Je pense que ça restera toujours un peu flou, mais un peu de règlementation n'est pas contre indiqué...
Mais, les stages sont déjà durs à trouver dans certains secteurs. La règlementation va les rendrent encore plus durs à trouver :chessy:
Pfouuuh... Dure jungle du monde du travail moderne :notstupide:
 
#5
Je trouve qu 'il est tres interressant de soulever ce probleme, je soutiens totalement leurs revendications.
Il est de plus en plus difficile de trouver des stages interressant, surtout pour ma part, etant en BTS communication, je me suis apperçue que de nombreux employeurs pensent que la communication ce resume qu'au téléphone et aux envoie de mailing !
Dans tout les stages que j'ai fais jusqu'a present, j'en ai rien tiré de très concluant. Je pense qu'il y'a un réel problème et surtout beaucoup d'abus de la part des employeurs qui pensent pouvoir déléguer des taches ingrates ! J'ai meme connu certaines personnes qui ont du abandonner leurs études à cause de ça.
De plus, la convention de stage est un document très facile à remplir, qui ne contient aucun engagement de la part des employeurs ce qui leurs permet de faire un peu ce qui veulent :wacko:
 
#6
C'est tout de même paradoxal parce qu'en communication il faut de l'expérience ET un diplôme niveau bac+5 minimum... En même temps, ce n'est ni en servant le café, ni en envoyant des mails, ni en tenant le standard que notre expérience va s'enrichir. Je suis un peu dégoûté du milieu, je pensais que la communication, c'était communiquer ! mais je ne baisse pas les bras, je suis sûre qu'il existe des boîtes sympas avec des postes intéressants... :chessy: :chessy: :chessy:
 
#7
Je soutiens le mouvement car je trouve que notre statut n'est vraiment pas clair.
De plus, il est vrai que même si un stagiairene peut être rémunéré au même salaire qu'un salarié, après tout on est moins productif et ils sont obligés de nous apprendre des trucs (en principe).
Mais je trouve qu'il devrait y avoir obligatoirement une rémunération pour tous les stagiaires (bien que les stagiaires en classe de troisième générale, ce n'est pas forcément nécessaire). Mais nous étudiants et stagiaires réguliers, méritont salaires! On bosse pour ces entreprises quand même!!!
En plus la plupart des stages intéressants se trouvent dans des grandes villes (notamment Paris, bien évidemment) et moi qui, comme beaucoup d'autres je pense, n'habite pas à proximité de ces gandes villes! Je dois faire 3/4 d'heures de train pour aller à Saint-Lazare, je me vois pas aller faire un stage sur Paris, sinon ça me couterait cher. Donc je suis obligé de m'intéresser à des stages minables en grande quantité, ou si je suis chanceux, je peux arriver à dégotter un des rares stages intéressants!

Si au moins les frais de déplacement étaient remboursés!!! Mais non!!!

Rien que pour ça, je les soutiens!

Sinon dans la qualité du travail, c'est à voir avec les établissements pour qu'ils établissent des conventions de stage qui permettent d'améliorer les conditions de travail et la qualité du travail proposé à l'étudiant-stagiaire...je sais que dans mon établissement, les sujets doivent être clairements définis dans les conventions, et si il y a irrepect, le fautif s'expose à des pénalités...

Nous stagiaires, on veut un salaire!!! Nous stagiaires, on veut un salaire!!! Nous stagiaires, on veut un salaire!!! :tickedoff: :tickedoff: :tickedoff:
 
#8
Ben je trouve normal la révolte des stagiaires car honnètement, on est tous bien placé (à part les alternances qui touche un salaire) pour dire que le travail qu'on fait par rapport à la "récompense" et la "reconnaissance" c'est médiocre!  :mad:
Bon moi avec mon entreprise tout va bien, je n'est pas à me plaindre je suis bien gaté.
Mais je parle en général et c'est le cas pour de nombreuses personnes dans ma classe.
Alors ben oui, je suis pour une loi claire et un statut, un vrai pour le stagiaire.
Je suis pour également une rémunération tous les mois (pas le smic, on est daccord) mais quand même de l'argent qui tombe tous les mois pour un jeune c'est pas du luxe.) les frais remboursé... bref ce à quoi on droit des salariés.  :pascompris;

Aussi et ça par contre cela se passe dans mon entreprise comme dans d'autre, les stagiaires prennent la place de personne qualifié, actuellement au chomage car nous, les gentils stagiaires on ne coute pas cher à la société. :biggrin:

Il faut que ça change :excl:
Et pas la peine de dire que nous les jeunes on ne fait que se pleindre... on ne fait que se défendre :excl:
 
#9
Mlle G link=topic=5975.msg57753#msg57753 date=1131128239 a dit:
Aussi et ça par contre cela se passe dans mon entreprise comme dans d'autre, les stagiaires prennent la place de personne qualifié, actuellement au chomage car nous, les gentils stagiaires on ne coute pas cher à la société. :biggrin:

Il faut que ça change :excl:
Et pas la peine de dire que nous les jeunes on ne fait que se pleindre... on ne fait que se défendre :excl:
+1
 
#10
Bonjour à tous,

Heureuse de vous voir globalement d'accord avec nos revendications. Nous ne cherchons pas à être payé le smic (= remplacer les employés)mais la moitié au début du stage et la rémunération serait progressive en fonction de la durée... qui est d'ailleurs plafonnée à 6 mois (stop les emplois camouflés!). L'encadrement pédagogique est également essentiel de la part de l'école, de l'employeur et la convention de stage doit devenir plus "contraignante pour l'employeur". Nous ne voyons que le cadre juridique (une loi et non une charte) pour faire appliquer un véritable statut pour le stagiaire. Il nous semble important que le stage ne soit plus un privilège réservé aux plus favorisés (qui ont leur famille derrière) et qu'il soit rémunéré et défrayé de façon homogène.

Mais vous, qui êtes-vous ? Vous êtes tous en BTS ? pouvez nous nous raconter comment ça se passe de votre côté pendant les études? Est ce plus dur de trouver un stage, un boulot en BTS ou en DESS ? (on nous dit que vous avez plus de facilités parce que considérés comme efficaces professionnellement dès la sortie de vos études?) On a besoin de vous, le mouvement concerne tous les étudiants !

Vous pouvez nous écrire via le site web en laissant vos témoignages (même anonymes) afin de signaler aux médias ce que vous pensez et rectifier les idées reçues. Vos pouvez egalement participer au mouvement, vous êtes vraiment les bien venus... ça débute tout juste et on a besoin des talents de chacun pour faire changer les choses !!!

Rendez-vous le mercredi 9 novembre, à 20h30, au Théatre de Verre25-27, rue de l'Échiquier, Paris 10e, M°Strasbourg-Saint-Denis ou Bonne nouvelle.
Inscrivez vous à la news letter pour la suite : generation-precaire.org


Quelles revendications défendons-nous ?

L’inscription du statut du stagiaire dans le Code du TravailL’organisme de formation devra effectuer un véritable suivi du stagiaire qu’il conventionne et s’assurer que le contenu pédagogique du stage est respecté.
L’entreprise, l’administration ou l’association d’accueil devra respecter un délai de carence entre deux stagiaires ainsi qu’un quota de stagiaires par rapport au nombre de salariés qu’elle emploie.Le stagiaire s’engagera à évaluer l’apport de son stage.L’instauration d’une rémunération minimale, progressive, et assujettie aux contributions socialesUne rémunération minimale sera garantie pour tous. Nous demandons qu’elle s’établisse à 30% du SMIC.Une rémunération progressive selon des critères non-discriminants permettra de tenir compte du niveau de compétence évolutif du stagiaire. Le niveau du SMIC devra être atteint au maximum au bout de six mois de stage.Une rémunération assujettie aux cotisations sociales. Le stagiaire étant aussi un actif, il devra participer, de même que son employeur, au fonctionnement du système de protection sociale (retraite, santé, assurance chômage).

Mobilisations à venir et grève nationale du 24 novembre !
 
#11
Merci pour toutes ces informations. Et j'invite tout le monde à aller sur leur site pour se mobiliser. (au passage si vous trouvez un stage qui m'intéresse, n'hésitez pas, je suis en galère là :chessy: )

Stagiaires en colère!  :tickedoff:  :tickedoff:
 
#12
greviste link=topic=5975.msg60535#msg60535 date=1131540138 a dit:
.L’instauration d’une rémunération minimale, progressive, et assujettie aux contributions socialesUne rémunération minimale sera garantie pour tous. Nous demandons qu’elle s’établisse à 30% du SMIC.Une rémunération progressive selon des critères non-discriminants permettra de tenir compte du niveau de compétence évolutif du stagiaire. Le niveau du SMIC devra être atteint au maximum au bout de six mois de stage.Une rémunération assujettie aux cotisations sociales. Le stagiaire étant aussi un actif, il devra participer, de même que son employeur, au fonctionnement du système de protection sociale (retraite, santé, assurance chômage).
Cette demande va mettre à mort les stages pour les bas niveaux de qualification ou bien il va falloir faire des dérogations. Quasiement aucune entreprise ne prendre en stage un candidat au BEP ? Quid des périodes professionnelles pour les collégiens 4° et 3°.

Bon nombre de personnes en formation Bac pro rencontre des difficultés pour trouver une entreprise d'accueil. Rendre la période rémunérée et soumise à cotisation rendra cela encore plus compliquée. Cette mesure ne peut s'appliquer que, comme vous l'indiquez, en définissant un seuil. Quel seuil proposeriez-vous ?
 
#13
Pour les 3° et 4°, ça ne compte pas, ça dure une semaine et ils n'ont rien à apprendre de spécial...

Sinon il y a aussi un passage où gréviste précise qu'il souhaite un quota de stagiaires en fonction du nombre d'employés. C'est là qu'est la parade.
 
#14
morice link=topic=5975.msg60969#msg60969 date=1131561986 a dit:
Pour les 3° et 4°, ça ne compte pas, ça dure une semaine et ils n'ont rien à apprendre de spécial...

Sinon il y a aussi un passage où gréviste précise qu'il souhaite un quota de stagiaires en fonction du nombre d'employés. C'est là qu'est la parade.
On fera comment quand l'entreprise est une entreprise artisanale avec 0 salarié ?
Le statut de stagiaire de la formation n'est pas lié à la durée ou au contenu :biggrin:
 
#15
c'est quand meme normal leur revolte non ! certaines societés ne tournent qu'avec des stagiaires et des contrats de profesionnalisation ! Notez que c le bon plan , jeunes, dynamiques , motivés, corvéables à merci , ils ne connaissent pas leur droits, et sont quasi pas payé.

Si personne n'a trop rien dit jusqu'a maintenant c'est parce que beaucoup d'etudiant ONT BESOIN de ces stages pour valider leur diplomes y a une pression énorme pour qu'ils la ferment !
il faudrait soit les payer, soit reduire les périodes de stage a partir d'un certain niveau (genre a partir de bac + 5). Ou alors il faudrait limiter leur nombre a des quotas.
Quand j'entends des bac+5 de 30 ans dire qu'ils sont chez maman car en stage tout le temps et sans ressources ca fait peur ...
L'etat n'est pas pres de se pencher serieusement dessus je pense car pour eux ca fait pas assez bruit , ca reste minoritaire et dans les ministeres ca les depanne bien tous ces jeunots...
 
L

Laura77

Guest
#17
Moi j'ai fait plusieurs stage en bts tourisme et voilà comment on nous traitait! et d'ailleurs je dénonce complètement France miniature ou j'ai bossé : :excl:
-on a été formé sur quelques jours pour être guide (c'est pas rien comme responsabilité), j'avais jamais fait ça de ma vie et les gens payaient plus cher pour avoir un guide (logique) bah j'ai pas eu une tune : que-dalle!!!ils n'ont embauché personne, 10 stagiaires gratuits pour toutes la saison!!

je suis restée 1 mois et demi et puis j'ai enchainé avec l'office de tourisme de biarritz : toujours 35h par semaine, pas de formation, même travail que les salariés et biensûr : pas payés!! la honte. je m'étais batue avec eux car ils m'avaient pas dit qu'il fallait avoir un bas noir et haut blanc ; j'avais pas du tout pris ça dans mes valises et ils m'ont incendiés au bout de 2 semaines de stage alors ils sont allés se faire voir, je leur ai dit qu'ils avaient qu'à me payé et je me débrouillerais pour trouver des fringues, na!Je suis restée 1 mois et demi aussi.J'ai rien appris du tout là-bas! :knuppel: :knuppel:
 
L

Laura77

Guest
#18
webmaster link=topic=5975.msg55541#msg55541 date=1130835186 a dit:
PARIS (AFP) - Des stagiaires en entreprises lancent mardi un mois de mobilisation pour alerter l’opinion publique sur les abus dont ils s'estiment victimes de la part de certaines entreprises et réclamer une réforme de leur statut, a annoncé lundi le Mouvement Génération précaire.

Votre opinion sur ce sujet ? Soutenez-vous ce mouvement ?

http://fr.news.yahoo.com/01112005/2...bilisent-contre-les-abus-des-entreprises.html
ça marche plus le site... :cry: y'a-t-il un autre site?
 
#20
Laura77 link=topic=5975.msg61066#msg61066 date=1131566351 a dit:
ça marche plus le site... :cry: y'a-t-il un autre site?
L'officiel:
http://www.generation-precaire.org

Je tiens également à dénoncer le gouvernement lui-même (ça vient du bureau du premier minsitre actuel...) pour cette annonce totalement indigne: :knuppel:
http://www.phpindex.com/jobs/jobs_infos.php3?jobs=1228&type=1
(c'est marqué dès le début: non rémunéré!!!)

Voilà aussi pourquoi il faut se bouger!!!
 

Ca peut vous intéresser