démission et assedic

badine

New Member
#21
j'ai demandé à notre comptable et elle a dit que vu que j'avais signé le contrat pro en cdd eh bien je pouvais prendre mes congés, car il faut les solder, en juillet, ou bien me les faire payer en partant le 31. mais je préfère les prendre ! :wub
 
#22
letyssia link=topic=78789.msg863418#msg863418 date=1205847191 a dit:
suite à une démission tu peux t'inscrire aux assedics seulement tu ne percevra rien durant 3 mois   :closedeyes:
apres 3 mois tu peux percevoir ??
 
#23
une question...
quand on renvoie nos originaux (contrat de travail et attestation assedic) a notre agence assedic, pourquoi m'oont il renvoyé mes certificat et pas les attestations? je voudrais bien les revoir un jour mes originaux !
bref c'est normal?
 
#24
les attestations assedics, ils les gardent, c'est normal. de toute façon tu n'en auras plus besoin.

Pour les certificats de travail, je leur avais donné des copies, ils les ont gardés.
 
#25
coucou link=topic=78789.msg919745#msg919745 date=1211449119 a dit:
apres 3 mois tu peux percevoir ??
Lors d'une démission, la personne ne touche rien, au bout de 4 mois, son dossier passe en commission pour voir si oui ou non on l'indemnise (et la personne doit prouver qu'elle a cherché du boulot pendant ces 4 mois)

Le salarié dont la démission n’a pas été considérée comme légitime peut demander un réexamen de sa situation après 121 jours de chômage. A condition de remplir les autres conditions d’ouverture des droits au chômage (activité antérieure suffisante, aptitude physique…), et de faire la preuve de sa recherche active d’emploi, la Commission paritaire de l’Assédic pourra décider de lui attribuer les allocations d’assurance chômage à compter de son 5e mois de chômage.

Source : www.travail-solidarite.gouv.fr
 
#26
radioheanne link=topic=78789.msg919931#msg919931 date=1211457954 a dit:
Lors d'une démission, la personne ne touche rien, au bout de 4 mois, son dossier passe en commission pour voir si oui ou non on l'indemnise (et la personne doit prouver qu'elle a cherché du boulot pendant ces 4 mois)

Le salarié dont la démission n’a pas été considérée comme légitime peut demander un réexamen de sa situation après 121 jours de chômage. A condition de remplir les autres conditions d’ouverture des droits au chômage (activité antérieure suffisante, aptitude physique…), et de faire la preuve de sa recherche active d’emploi, la Commission paritaire de l’Assédic pourra décider de lui attribuer les allocations d’assurance chômage à compter de son 5e mois de chômage.

Source : www.travail-solidarite.gouv.fr
Très pertinent ta réponse :biggrin: sauf pour les contrats de professionnalisation qui ne peuvent être rompus que d'un commun accord (j'ai raconté ma situation un peu plus haut) ! et donc ce n'est pas condidéré comme une démission et tu es indemnisé au premier jour de chômage !
 
#27
Emma23BTSAG2008 link=topic=78789.msg921729#msg921729 date=1211612775 a dit:
sauf pour les contrats de professionnalisation qui ne peuvent être rompus que d'un commun accord
Pas tout à fait. Rien n'empêche un salarié de démissionner ni un employeur de licencier son salarié. Cela entraine des conséquences, mais c'est possible. Un salarié qui démissionne de son contrat pro ne sera pas indemnisé immédiatement sauf si la démission fait suite à des évènements (déménagements par exemple ..)
 
#28
Patrice084 link=topic=78789.msg921750#msg921750 date=1211615335 a dit:
Pas tout à fait. Rien n'empêche un salarié de démissionner ni un employeur de licencier son salarié. Cela entraine des conséquences, mais c'est possible. Un salarié qui démissionne de son contrat pro ne sera pas indemnisé immédiatement sauf si la démission fait suite à des évènements (déménagements par exemple ..)
Ayant réellement vécu cette situation, je me suis renseignée auprès de la direction du travail de mon département, des Assédics, de l'ANPE et de tous les organismes susceptibles de m'aider, et il s'avère que le contrat pro est effectivement un CDD, donc tu ne peux pas démissionner, ni être licencié (sauf pour fautes). Quand à l'indemnisation Assédic, suite à la rupture de mon contrat pro d'un commun accord le 31 janvier 2008 (qui est le seul et unique moyen légal de rompre ce contrat), j'ai été indemnisé par les assédics à partir du 22 février (7 jours de carence et différé de congés payés).
Je n'invente réellement pas ce que j'ai vécu, cette situation a été très difficile car je ne trouvais pas de réponse à mes questions sur Internet. Je vous fait part de mon vécu pour aider ceux qui se retrouvent dans cette pénible sotuation.
 

Ca peut vous intéresser